Ce qui s’est passé vendredi dernier…

6 février 2013

La sixième édition des Maroc Web Awards a déchaîné, comme à l’accoutumée, les passions des internautes marocains. Si beaucoup n’hésitaient pas à exprimer leur satisfaction quant à l’organisation mieux ficelée de la soirée et la programmation artistique de très bonne qualité, certains ont crié au scandale en contestant les résultats de la compétition.

Les chiffres

Ils étaient plus de 80 000 à voter et plus de 43 000 à nominer leurs blogs, sites web, personnalités, entreprises, applications et services web ! Ce qui représente plus du double des chiffres enregistrés une année auparavant et rappelle que tant que la compétition existera, les internautes répondront présents.

Ces chiffres se sont directement répercutés sur les statistiques du site web avec plus de 100 000 visiteurs uniques et 350 000 pages vues durant la compétition, ce qui est énorme compte-tenu de l’audience saisonnière des Maroc Web Awards (pas plus de 2 mois sur une année).

La page Facebook et le compte Twitter des Maroc Web Awards ont également enrichi leurs communautés respectives en atteignant 18 500 likes et 11 000 followers.

Passions et émotions

Même si la soirée s’est globalement déroulée dans la bonne humeur, beaucoup de résultats ont été contestés. Qui dit compétition dit émotions, et tout le monde aurait aimé voir ses idoles et ses amis sacrés champions. Et même s’il n’y a pas vraiment de perdants, puisque le fait d’être nominé est en soit une grande réalisation, la déception fait réagir même les plus flegmatiques d’entre nous.

Les catégories à succès étaient sans conteste celles du blogueur de l’année, de la personnalité web de l’année et de la page / groupe Facebook de l’année, qui ont toutes les trois dépassées le cap des 10 000 votes.

Amine Raghib s’adjuge donc le titre de blogueur de l’année avec plus 10 000 votes, soit plus de 8 750 votes par rapport à son premier dauphin !

Le talentueux Khalid Sheriff comptabilise de son côté près de 11 000 votes et portera désormais le titre de personnalité web de l’année, une fois encore très loin de son direct successeur qui ne franchit malheureusement pas la barre des 1 000 votes.

Autre révélation fracassante cette année, le talentueux Jihad Eliassa et l’équipe Dictons Marocains qui devancent de moins de 300 votes Les Pros Marocains pour porter d’ici la septième édition des Maroc Web Awards le titre de page Facebook de l’année.

Un résultat serré qui n’est pas sans rappeler le coude-à-coude entre Kodadi Photography et Igmirien dans la catégorie photographe de l’année. Titre remporté par le premier avec seulement 23 votes d’écart.

Microchoix.ma aussi ne dépasse Jumia.ma durant les dernières 24 heures que de 54 votes dans la catégorie du site eCommerce de l’année, tandis que Genious et ADK Media – au passage deux excellentes agences web – n’ont été départagées que par 26 petites voix…

Le suspense a duré jusqu’au bout et les jurés, les organisateurs ainsi qu’une partie de la websphères estiment que les plus méritants sont montés sur le podium sans réduire en rien les qualités des autres nominés.

La soirée

La soirée de remise des prix des Maroc Web Awards peut être considérée comme étant un retour aux sources avec notamment le retour des prestations musicales et artistiques, sauf que cette année, et grâce au support inconditionnel des sponsors, notamment Maroc Telecom qui est fidèle à l’événement depuis sa seconde édition, ainsi que Nokia, Medi 1 TV et Hit Radio, l’organisation et la qualité de la programmation se sont nettement améliorée.

Se sont succédés sur scène une troupe folklorique africaine, des jongleurs, contorsionnistes et acrobates et comme invité surprise le très populaire Ahmed Soultan, finaliste dans 3 différentes catégories aux derniers MTV Europe Music Awards et adepte du très original Afrobian Soul, genre musical dont il est le principal représentant.

La soirée, présentée par le duo Mehdi Boukhari, présentateur d’ECONEWS, le journal de l’économie et de la bourse sur 2M, et Momo, célèbre animateur et présentateur sur Hit Radio, a accueilli un autre invité surprise, Bouzebal qui, même s’il ne fait pas l’unanimité, représente un pilier de la culture web populaire de l’année passée.

Questions/Réponses

Nous avons reçu pas mal de questions et de remarques auxquelles nous répondons ci-dessous très brièvement.

Pourquoi avoir déménagé l’évènement de Casablanca à Rabat ?

Le théâtre Mohamed VI qui abritait la cérémonie des Maroc Web Awards cinq années de suite ne pouvait accueillir plus de 600 personnes. Nous avions donc deux choix devant nous, faire de la soirée un évènement intimiste ou le déménager vers un cadre plus spatiaux. Nous avons donc opté pour le théâtre Mohamed V afin d’offrir à la communauté l’une des infrastructures culturelles les plus prestigieuses du Royaume et nous espérons les avoir comblé.

Comment étaient distribuées les invitations ?

1000 invitations ont été proposées en téléchargement gratuitement sur le web tandis que 500 ont été offertes aux nominés et à leurs à familles, aux sponsors et aux partenaires, aux organisateurs et aux membres du jury. Une liste d’invités VIP a également été dressée incluant journalistes, blogueurs, ancien nominés et anciens lauréats, personnalités et figures du web. Mais le terme VIP est ici exagéré puisque ces invités « spéciaux » n’ont fait l’objet d’aucun traitement de faveur. La répartition a simplement été d’ordre logistique afin de rapprocher certaines personnes de la scène en vue de leur montée sur scène ou de leur accès rapide aux coulisses.

Que répondez-vous aux personnes qui ne sont pas satisfaites des résultats ?

Le jury a filtré, le public a parlé, et nous en tant qu’organisateurs, nous ne pouvons qu’acquiescer. Nous avons supervisé les délibérations marathoniennes du jury et nous nous sommes assuré que le pourcentage de fraude durant les votes demeurerait négligeable.

Nous tenons à remercier une fois encore tous les jurés ainsi que leur président Taher Alami pour leur engagement et leur implication. Les internautes ont sacré leurs champions, il ne nous reste plus qu’à supporter les gagnants de la sixième édition.

Sachez néanmoins que nous somme actuellement en cours d’élaboration d’un système de nomination/délibération/vote plus complet et surtout plus spécifique à chaque catégorie. Vous en saurez d’avantage dans un avenir très proche.

Quelle est l’enveloppe budgétaire de l’évènement ?

Il est encore trop tôt pour dresser un bilan financier de cette édition puisqu’en plus du sponsoring, l’évènement s’autofinance partiellement. L’apport de Synergie Media est logistique, technique et financier, je tiens donc à remercier tous mes collègues pour le travail fourni durant les six derniers mois. Celui de Maroc Telecom est également financier et logistique, tandis que le reste des partenaires (Nokia, Hit Radio, Medi 1 TV) participent à différents niveaux afin d’assurer le succès de ce rendez-vous.

Mais sachez que l’on est encore loin des budgets d’un grand festival musical…

Pourquoi deux présentateurs ? Et pourquoi Bouzebal ?

Les deux présentateurs Mehdi Boukhari (2M) et Momo (Hit Radio) ont apporté leur poids et leur expérience à la soirée, switchant régulièrement entre le sérieux du premier et l’humour du second, tandis que Bouzebal devait les accompagner en voix-off. Rappelons juste que la page officielle du personnage fictif controversé compte près de 526 000 likes avec une moyenne annoncée de plus de 3 000 000 de vues par semaine. Nous ne pouvions passer à côté d’un tel succès, surtout que sa présence a été suggérée avec insistance par plusieurs partenaires.

Que gagnent les différents lauréats ?

Nous partons du principe que le principal gain demeure le titre et le trophée qui l’accompagne. Les partenaires proposent de récompenser certains lauréats, et honnêtement, nous n’intervenons que rarement à ce niveau.

En espérons avoir répondu à toutes vos questions, nous vous redonnons rendez-vous dans quelques mois pour l’annonce des dates et nouveautés de la septième édition des Maroc Web Awards. D’ici là, si vous avez des demandes spécifiques, des questions ou des requêtes, nous sommes tout ouïe !

Remerciements

Un grand merci à Maroc Telecom, premier opérateur global de télécommunications au Maroc, au constructeur Nokia qui allie la technologie mobile la plus avancée aux services utiles et personnalisés, à Medi 1 TV, la chaîne télévisée généraliste bilingue marocaine de l’information, des débats, de la connaissance et du divertissement et à la station radio privée et bilingue Hit Radio qui contribue à la promotion de la production musicale marocaine.

Nous remercions également les autorités, les équipes de sécurités, les techniciens, les responsables du théâtre Mohamed V et toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à la réussite de la soirée.

Et surtout, merci à vous, internautes marocains, qui êtes notre inépuisable source de motivation. A l’année prochaine !

  • http://www.almarssadpro.com youssef

    Très beau article mais bizarrement vous avez pas parlé de la catégorie webzine/portail x)

  • youness

    bonjour
    je tiens a vous feliciter et vous remercier pour la soirée du vendredi , elle a été un succé malgré des etits details de mal organisation , mais en géérale c estait réussi et s améliore d année a année, et cet evenement ki est devenu de plus en plus important et ki attire un grand nombre de personnes  » internautes » de toutes les categories , on a senti k il y a une volonté pour rendre cet evenement de la plus haute importance et surtout k il est le seul j oserai dire un festival d apres les spectacles et l animations dont on a assisté ! , ainsi ke la remise des prix ,on a rencontré plusieurs celebrités a differents domaine d activité ,et à l occasion je remercie tout les sponsors ki ont contribué et ki nous ont permis d assister et de particier a cet evenement GRATUITEMENT ( j adore l fabour !) bref c etait une soirée inoubliable , vivement la prochaine année inchaellah

  • http://www.mcherifi.org Mohammed CHERIFI

    Excellent article, toute-fois il faut limiter le nombre de nominations à 1 pour donner une chance aux autres.

    Un autre point important est celui de mettre en place un règlement en interdisant aux nominés d’acheter de la publicité notamment sur les réseaux sociaux.

    Je ne doute pas une seconde que synergie media fait de son mieux pour trouver la formule la plus équitable et faire de l’événement un véritable succès, d’ailleurs cette édition – comme j’avais prédis – a nettement été meilleure que la précédente.

    Bon courage et BIG UP SYNERGIE MEDIA, vous faites un excellent travail!

  • http://www.simolife.com/ Simolife

    les jury ont décidé l’exclusion des pages Bouzbal et moroccan trolls, à cause de leur contenu, alors que vous les organisateurs, presentez le con Bouzebal pendant la soirée suite aux ordres de votre partenaire.
    vous n’êtes plus crédibles synergie média,
    et bravo aux jury qui ont imposé couragement leur choix

 

Please log in to vote

You need to log in to vote. If you already had an account, you may log in here

Alternatively, if you do not have an account yet you can create one here.